Actions

Ma prise de parole lors de l’interpellation d’Etienne Dujardin et Anne-Charlotte D’Ursel :

J’ai rebondi sur cette interpellation afin de proposer une piste de solution concernant les trottinettes électriques partagées qui, certes jouent un rôle important dans le développement de la mobilité multimodale, mais qui ont tendance à encombrer nos rues.

La Norvège, et plus précisément Oslo, était confrontée à la même problématique que nous avec les mêmes opérateurs. Ils ont solutionné ce problème en 3 étapes :

  1. Ils ont identifié avec les opérateurs où mettre des “drop zones” (marquages au sol). Ces “drop zones” de taille variable selon le stockage nécessaire ont été placés à proximité des zones de changements de mobilité et autres zones d’affluence.
  2. Une fois que le flux a été confirmé par les opérateurs, ils ont installé des arceaux à trottinettes permettant de bien les stocker sans gêner les autres usagers et éviter l’empilement.
  3. Par suivit GPS, les opérateurs sanctionnent les utilisateurs qui n’utilisent pas ces emplacements de stationnement.

J’ai convenu d’envoyer toutes les informations que j’ai en ma possession à l’échevin afin d’aider à régler cette problématique. Ce que j’ai fait quelques jours après.
J’ai également félicité l’échevin pour les avancées déjà considérables qui ont été récemment mise en œuvre. On compte à présent 120 drop zones sur la commune. Il le reconnaît, malheureusement, certaines sont mal placées car ce travail n’a pas été fait en concertation avec les opérateurs et la Région Bruxelloise peine à définir un cadre légal.