Juin ’21 : Démissions en cascade au sein du service Mobilité

urgence climatique
Sept ’21 : Le plan climat
21 septembre 2021
Magasin de nuit à Woluwe-Saint-Pierre, quartier du Chant d'Oiseau
Mai ’21 : La problématique de la notion de “commerce de nuit” pas définie dans l’arrêté du gouvernement bruxellois du 12 décembre 2002
25 mai 2021
conseillers mobilités quitte leur fonction à Woluwe-saint-pierre

Shocked construction manager fired from work, holds cardboard box with office supplies, has surprised frustrated expression, dressed in elegant suit and protective helmet. Changing workplace

Mon interpellation lors du Conseil Communal du mois de juin 2021 :

Monsieur l’Echevin,

En lisant le Wolumag du mois de juin, mon attention a été attirée par le fait que la commune lançait une nouvelle procédure de recrutement pour remplacer son conseiller mobilité, qui aurait décidé de quitter ses fonctions à la commune après seulement 8 mois de service.
Selon mes informations, il ne s’agirait malheureusement pas de la seule démission observée au cours des douze derniers mois au sein de ce service. En mai 2020, la précédente conseillère mobilité de la commune avait quitté ses fonctions à la commune après seulement 1 an et 7 mois. En octobre 2020, c’est le responsable du département Espace Public, qui était le responsable hiérarchique des deux collaborateurs précités, qui a quitté ses fonctions à la commune après seulement 1 an et 7 mois.

Sans pour autant rentrer dans une discussion sur des cas individuels, je souhaiterais savoir quelle est votre analyse des causes à l’origine de ces départs en cascade.
Je souhaiterais également savoir quelles évolutions vous comptez concrètement mettre en place afin que vos futurs nouveaux collaborateurs restent désormais de manière durable et pérenne au service des Sanpétrusiens.

D’avance je vous en remercie.

La réponse du bourgmestre reçue par email le lendemain du Conseil Communal (le 30 juin) :

Etant donné que mon interpellation avait été mise à huis clos, je ne résume ci-dessous que les points non confidentiels de cette réponse :

Le Bourgmestre ne se réjouit pas de cette situation à laquelle il essaie de remédier au plus vite. Vu que la mobilité est un enjeu majeur des années à venir tant au niveau communal que régional, il considère primordial d’engager un conseiller en mobilité pour occuper le poste actuellement vacant. Le processus de recrutement est en cours.
Conscient de la problématique de ces démissions en cascades, le Bourgmestre a fait appel à une aide professionnelle extérieure. Depuis le mois de janvier 2021, il a “entamé un travail de fond et réalisé un audit avec un bureau de consultance. L’objectif est d’analyser la situation et de réorganiser le service afin de moderniser son fonctionnement et ainsi améliorer les conditions de travail des agents, et, par conséquent leur épanouissement et la qualité du service à la population (…)”. 

Je considère que ce sont des démarches très positives initiées par le Bourgmestre et j’espère qu’elles porteront rapidement leurs fruits.